• Comment renégocier son assurance crédit
  • Rachat de crédit

     

    Très souvent, pour accepter de vous accorder le crédit, votre banque exige de vous que vous souscriviez à une assurance crédit qui fonctionne comme une garantie de votre remboursement en cas de décès ou de perte d'emploi. La plupart du temps la banque vous proposera d'emblée une assurance groupe qui ne conviendra pas forcément à votre situation spécifique. Aussi depuis la loi Lagarde vous avez la possibilité de choisir l'assurance emprunt qui vous convient le mieux.

    Les différentes étapes de la renégociation

    Comme précédemment souligné, la loi Lagarde de 2010 vous donne toute la latitude quant au choix de l'assurance de l'emprunt. Ces contrats individuels proposés par les assureurs sont généralement plus adaptés à vos besoins et sont le plus souvent moins chers que les « contrats groupes » des banques. Il arrive cependant que vous ayez déjà souscrit à l'assurance crédit proposée par votre banque, dans ce cas il vous faudra renégocier en trouvant une nouvelle assurance.

    Vous devez trouver dans un premier temps, trouver un contrat à un coût moins élevé mais qui dispose des mêmes garanties ou de garanties supérieures à celles de votre banque. Grâce à la loi Hamon, vous avez la possibilité de changer d'assureur sans frais ni pénalités. Et depuis la loi du 1er mars 2017, vous pourrez résilier à votre convenance votre assurance crédit, chaque année à la date anniversaire de votre contrat d'assurance.

    Les obligations de la banque

    Une fois votre décision de changement confirmée, vous devrez adresser votre nouveau contrat d'assurance apposé de votre signature à votre banque par lettre recommandée. Cette lettre doit spécifier votre demande de résiliation, et le délai (de 15 à 30 jours) où votre nouvelle assurance crédit prendra effet. Pour être acceptée par la banque, la demande doit être faite dans les 15 jours avant le délai d'un an prévu par la législation.

    À compter de la réception de votre lettre recommandée, votre banque aura environ 10 jours ouvrés pour vous répondre. La loi lui impose en effet que tout refus soit indûment motivé, au risque de voir condamner au paiement d'une amende (3000 €).

    En savoir encore plus sur vos droits concernant l'assurance emprunteur.

    ch be lu ca